Crampes durant ou après la chimio :
enfin une vraie solution pour les éliminer complètement.

AVERTISSEMENT :
Ce site ne peut en aucun cas se substituer à votre traitement médical. Seul, un médecin dans l’exercice de sa profession peut poser un diagnostic et prescrire un traitement médical.

Vous avez des crampes après la chimio ?

Les effets secondaires de la chimiothérapie peuvent être très difficiles à gérer pour les patients, et les crampes font partie de ces effets secondaires souvent redoutés. Jusqu’à présent, il n’y avait aucun traitement efficace pour soulager ces douleurs. Cependant, de nouveaux traitements ont été découverts pour aider les patients à mieux gérer les crampes causées par la chimiothérapie.

Les conséquences des crampes après une chimio.

Bien que les crampes musculaires ne soient pas considérées comme une maladie en soi, elles peuvent être très douloureuses et avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Cela est particulièrement vrai pour les personnes ayant subi une chimiothérapie, qui peuvent souffrir de crampes extrêmement douloureuses qui perturbent leur sommeil et leur état de santé général. En effet, le manque de sommeil récupérateur peut entraîner une diminution des défenses immunitaires et une fatigue constante en journée.

Qu’est-ce qu’une crampe ?

Une crampe est une contraction involontaire d’un ou plusieurs muscles, visible et très douloureuse. Généralement, elle survient brutalement sans prévenir. La douleur est principalement dûe au fait que la contraction est trop forte et ne se relâche pas. Au toucher, le muscle apparaît raidi et très sensible.

Y a-t-il des médecins spécialistes des crampes ?

Non, car la crampe n’est pas une maladie, mais juste un « symptôme ». Il n’y a pas de spécialité médicale qui la concerne. Le souffrant se sent donc souvent « abandonné », car il n’existe pas de remèdes spécifiques contre les crampes. Les seuls remèdes autrefois prescrits, présentaient une efficacité limitée et les effets secondaires étaient importants, notamment des risques d’infarctus.

Les causes des crampes en chimio.

Les causes des crampes sont de deux ordres :
– soit les causes secondaires des crampes , qui sont liées aux éléments favorisant un déséquilibre ionique du corps. C’est-à-dire une perte importante de poids, l’hypotension, un manque de magnésium, de calcium, de certaines vitamines, à l’osmolalité du sang (changement de sa concentration), à la mauvaise oxygénation des tissus,…

– ou la cause essentielle du déclenchement des crampes, c’est-à-dire l’excès d’électricité statique provoqué par ce déséquilibre ionique du corps.

Quels muscles sont plus sensibles aux crampes après la chimio ?

Les crampes durant la chimiothérapie atteignent plus fréquemment les muscles des membres inférieurs, comme les mollets, les pieds, ou les jambes. Elles peuvent plus rarement aussi affecter les muscles de la main, du bras et de l’abdomen. Enfin, elles sont plus fréquentes chez les patients âgés, anxieux ou diabétiques.

Le fonctionnement et déclenchement de la contraction musculaire.

En fait, notre corps est une « machine électrique » produisant une « électricité corporelle » destinée à transmettre les ordres du cerveau vers les muscles, via les nerfs.

Le muscle squelettique strié, comme le mollet, le biceps, se contracte et se relâche sous l’impulsion d’ordres du cerveau sous la forme de micro-impulsions électriques. Le muscle est capable de réagir aux ordres du cerveau en se contractant et en se relaxant, ce qui permet à notre corps de fonctionner comme un ordinateur ultra-puissant. Cependant, parfois, des “bugs” peuvent survenir : ce sont les crampes…

Les causes “secondaires” des crampes entraînent un déséquilibre ionique dans le muscle, caractérisé par un excès d’ions positifs et un manque d’ions négatifs. Cela génère un excès d’électricité statique dans les muscles.

La principale cause de déclenchement de la crampe est justement cet excès d’électricité statique qui s’accumule pendant la journée et se libère dans les muscles au repos, causant des micro-signaux électriques qui sont interprétés par le muscle comme un ordre de contraction : c’est la crampe.

Voyez le résumé du fonctionnement de la contraction musculaire en vidéo :

Durée de la vidéo: 1 min 13

Pour comprendre comment une crampe se déclenche, il est important de comprendre la structure du muscle strié squelettique¹ (comme le mollet par exemple). Il est formé de faisceaux² de fibres musculaires³ qui sont formées de myofibrilles⁴, qui sont à leur tour formées de sarcomères⁵.

Les milliers de sarcomères (jusqu’à 100.000 dans certains muscles) sont la clé de la contraction musculaire, car ils réagissent aux micro-impulsions électriques envoyées par le cerveau et se contractent et se gonflent en conséquence, entraînant la contraction du muscle.

Quant à la douleur intense de la crampe, elle est dûe au fait que la contraction est très violente, et qu’elle dure longtemps, car le muscle n’a pas reçu d’ordre de relâchement.

En résumé, il existe une solution simple pour éliminer les crampes très fortes :

Éliminer la cause de leur déclenchement.

 

En faisant cela, les crampes disparaissent complètement dès le premier jour.

Comment neutraliser cet excès d’électricité statique ?

C’est là qu’intervient le MAGICRAMP, il a été développé spécifiquement pour neutraliser l’excès d’électricité statique responsable du déclenchement des crampes. Le Magicramp est la solution pour mettre fin aux crampes après chimiothérapie.

Reconnu pour son efficacité, le Magicramp a été primé au Salon Mondial de l’Invention de Bruxelles. Fabriqué en Belgique par une petite société familiale belgo-brésilienne, il est le choix idéal pour retrouver un sommeil paisible et réparateur.

De quoi s’agit-il ?

Le MAGICRAMP est un fin petit duvet antistatique qui se place entre le drap housse et le matelas pour neutraliser naturellement l’excès d’électricité statique du corps.

Les crampes nocturnes disparaissent dès la première nuit, ou vous êtes remboursé. C’est surtout intéressant si vous avez les crampes TRÈS FORTES, comme celles des personnes âgées qui en ont plusieurs toutes les nuits, ou les personnes ayant suivi une chimiothérapie. Elles disparaissent complètement. Vous en serez stupéfait.

Il fonctionne aussi contre les jambes sans repos, les douleurs de croissance des enfants et la proctalgie fugace (crampes anales très douloureuses).

Principe de fonctionnement:

Le matériau antistatique du Magicramp va échanger des ions positifs en excès contre des ions négatifs manquant.

Il va ainsi rétablir l’équilibre ionique, et empêcher les crampes de se déclencher.

Les crampes nocturnes disparaissent dès la première nuit. Le Magicramp est efficace dès la première nuit dans 90% des cas.

Le MAGICRAMP

Le Magicramp est un produit innovant conçu pour éliminer les crampes après une chimiothérapie qui peuvent perturber votre sommeil. Le petit duvet Maxi de 40 cm x 60 cm peut être placé sur le lit pour éliminer les crampes les plus fortes dans les jambes.

Le Magicramp utilise une technologie qui neutralise naturellement l’excès d’électricité statique à l’origine des crampes après ou durant une chimiothérapie. Dans 90% des cas, il élimine les crampes dès la première nuit. Avec le Magicramp, vous pourrez enfin profiter d’une nuit de sommeil réparateur, sans avoir à vous soucier des crampes qui interrompent votre repos. Ses effets durent entre 5 à 10 ans, cela dépendra de votre sensibilité à l’électricité statique.

De plus, nous sommes tellement convaincus de l’efficacité de notre produit que nous vous offrons une garantie de remboursement de 30 jours. Si vous avez encore une seule crampe après avoir utilisé le Magicramp pendant cette période après la réception, nous vous rembourserons intégralement.

Et pour votre confort, il n’y a ni raccordement électrique, ni piles ni batterie à gérer. Il suffit de placer simplement le Magicramp entre le matelas et le drap de lit. Alors n’hésitez plus et optez pour une solution efficace et naturelle pour dire adieu aux crampes durant ou après une chimiothérapie !

Emile (France), 68 ans : plus de crampes aux mollets dès le premier jour !

Depuis une dizaine d’années, Emile souffrait de crampes aux mollets. Au début, elles étaient assez légères et survenaient environ une fois par semaine, ce qui était supportable. Il prenait du magnésium et autres remèdes naturels, et ça allait un peu mieux. Mais au fil des ans, les crampes sont apparues trois à quatre fois par semaine, puis une à trois fois toutes les nuits. Et elles sont devenues beaucoup plus fortes. C’était insupportable. Emile ne dormait presque plus, et il se relevait pour faire passer ses crampes. Et son manque de sommeil a perturbé aussi sa mémoire. En effet, une des causes essentielles de la maladie d’Alzheimer est un manque de sommeil. Le sommeil est important. Il a consulté un médecin qui lui a recommandé de prendre du magnésium et de bien s’hydrater. Les crampes ont un peu diminué, mais pas totalement.

Alors, son épouse a décidé de chercher des infos sur internet. Et elle est tombée sur le site Magicramp, qui expliquait bien le danger de l’électricité statique. Elle l’a montré à son mari, qui n’était pas très convaincu. Mais face à son insistance, il s’est finalement laissé convaincre. Et Madame a eu raison d’insister. Les crampes d’Emile ont disparu en un jour. Depuis six mois, il n’a plus eu une seule crampe. Il revit ! Problème résolu…  

Olga (Suisse), 92 ans : elle revit sans crampes !

Le cas d’Olga est assez émouvant. Durant une trentaine d’années, elle a eu des crampes de plus en plus fréquentes et de plus en plus fortes. Au point de pleurer en silence toute la nuit. Et sa santé déclinait. La nuit, elle ne dormait pas, et en journée, elle ne voulait plus voir personne, elle mangeait très mal. Elle en a parlé plusieurs fois à son médecin, mais celui-ci mais celui-ci n’avait pas d’autres solutions que le magnésium, qu’elle prenait déjà.

Sylvain (Belgique), 58 ans : plus de crampes après sa chimio !

Les crampes dues à une chimiothérapie sont probablement les plus douloureuses. Sylvain en sait quelque chose. Depuis qu’il a terminé chimio il y a deux ans, il souffrait de crampes très fortes toutes les nuits. Il était désespéré, car il ne dormait pas, et la journée il était déprimé et sans énergie. Ses défenses immunitaires étaient apparemment au plus bas. Cela devenait dangereux pour sa santé.

Un jour, son kiné lui a parlé de notre technique consistant à neutraliser l’électricité statique. Il est allé sur le site, et a adopté cette méthode. Ses crampes ont complètement disparu dès le premier jour. Et en six mois, il n’a plus eu aucune crampe. Problème résolu…

Il y a aussi les cas de Fredérique (Canada), Sylviane (Belgique), Arthur (France), Eric (France), et des milliers d’autres histoires de succès. Des histoires de pur bonheur de personnes qui ont réussi à éliminer complètement leurs crampes, sans médicaments…

Que fait exactement le Magicramp ?

C’est très simple : il élimine l’excès d’électricité statique qui provoque le DÉCLENCHEMENT des impatiences.

La preuve avec ces expériences :

Expérience n° 1 :
Prenons un appareil de mesure d’électricité statique, posé sur un mollet placé sur un Magicramp. On a ensuite répété l’expérience sur l’autre mollet qui n’était pas sur le Magicramp. L’appareil montre clairement que le taux d’électricité statique est inférieur sur le mollet placé sur le Magicramp. Il diminue la charge ionique des jambes (ou tout autre endroit) et empêche le déclenchement des crampes, dès la première nuit ! Voyez la vidéo :

Expérience n° 2 :
Chargeons deux languettes d’électricité statique, dont une sera neutralisée par le Magicramp : celle-là n’attirera pas les confettis de papier. Voyez la vidéo :

Jean-Marc WILVERS, l’inventeur du Magicramp, s’est inspiré des travaux du Dr Luigi GALVANI (18e siècle), voyez la vidéo ci-dessous. Il va créer alors des systèmes de neutralisation de l’électricité statique, à l’aide de fils de cuivre et d’un seau d’eau. Ensuite il va développer un duvet antistatique, appelé MAGICRAMP : ce sont les premiers utilisateurs qui lui ont suggéré ce nom, car ils trouvaient ses effets “magiques”. Le Magicramp est vraiment la solution la plus efficace et pratique à mettre en place à la maison.

Contactez nous

Nous sommes disponible par téléphone 7 jours sur 7 entre 13 et 23h (heure de Paris) :

France: +33 9 75 18 13 08
Belgique: +32 2 588 15 90
Suisse: +41 21 588 05 95
Canada: +1 5817 012 132

Adresse de la société

Magicramp Europe SRL
Rue des sources, 9
4890 Thimister-Clermont
Belgique